ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Languedoc-Roussillon

Bâtiment

Contexte régional

Avec une consommation de 70 millions de tonnes équivalents pétrole par an, soit 43 % de l’énergie finale totale, le secteur du bâtiment est le premier consommateur d’énergie en France.

Depuis plusieurs années, l’Europe et la France s’engagent à réduire leur consommation d’énergie.
Dans le cadre du projet de loi relatif à la Transition énergétique pour la croissance verte, la France s’est ainsi fixée pour objectif de réduire de 30 % sa consommation d’énergie totale à l’horizon 2030.

Le secteur du bâtiment constitue un immense gisement d’économies d’énergie. Cependant, les efforts entrepris pour la construction neuve, via la mise en œuvre de la réglementation thermique, ne suffiront pas à atteindre cet objectif. Aussi, la rénovation thermique des bâtiments constitue plus que jamais une priorité.

D’autres enjeux environnementaux s’imposent au secteur du bâtiment :

  • la production des déchets ;
  • la gestion des ressources en eau ;
  • la qualité de l’air dans les bâtiments ;
  • la santé et le confort des usagers.

Pour prendre en compte l’ensemble de ces enjeux, il est indispensable de construire autrement.

En Languedoc-Roussillon, le bâtiment représente le premier poste de consommation d’énergie de la région.
La forte croissance démographique régionale contribue à l’augmentation des consommations de ce secteur et rend cette tendance difficile à infléchir.

Pour le résidentiel

La région compte 1,5 million de logements, dont 1,1 million de résidences principales.

Le parc régional résidentiel est constitué à 48 % (contre 58 % en France) de logements construits avant 1975, c’est-à-dire avant les premières réglementations thermiques.
Les maisons individuelles représentent 58 % des logements, mais 73 % des consommations d’énergie.

La région a la particularité d’avoir beaucoup de logements équipés de chauffage électrique (40 % contre 26 % en France) et une très faible part de chauffage central collectif (7 % contre 19 % en France).

Le parc de logements sociaux est aussi moins développé qu’au niveau national (9 % contre 18 % en France).

Pour le tertiaire

Les principaux enjeux du secteur tertiaire concernent les commerces et les grandes surfaces, les bureaux et administrations et les activités liées à la santé, qui représentent les deux tiers des consommations.
Les surfaces d’activité tertiaire sont en augmentation dans la région.

Au-delà du chauffage qui reste le poste de consommation principal, les consommations d’électricité liées à la climatisation sont en forte augmentation.

Le Schéma régional climat air énergie (SRCAE)

Co-élaboré par le Préfet de région et le Président de la Région Languedoc-Roussillon, il doit servir de cadre stratégique régional pour faciliter et coordonner les actions menées localement en faveur du climat, de l’air et de l’énergie, tout en contribuant à l’atteinte des objectifs nationaux dans ces domaines.

Rappel des objectifs du SRCAE à l’horizon 2020

Stabilisation des consommations d’énergie à l’horizon 2020 par rapport à 2005, malgré la croissance démographique (47 000 rénovations légères, 8 000 rénovations lourdes, pénétration progressive de la RT2012, voire construction de bâtiments à énergie positive, stabilisation des consommations d’électricité spécifique…).

Le SRCAE sur le site de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL)